Aéroport de Toulouse-Blagnac: Eiffage rachètera la part de Casil

Eiffage, le groupe français du BTP, derrière Bouygues et Vinci, devrait acheter la part majoritaire de l’aéroport de Toulouse-Blagnac au chinois Casil, possédant la moitié depuis sa privatisation en 2015, avec 49,9%

Casil Europe avait sélectionné des trois candidats potentiels au rachat de 49,9 % de parts, pour finalement retenir Eiffage. Un porte parole du groupe Casil a déclaré « Nous sommes en négociations exclusives », pensant que leur projet est susceptible de poursuivre le leur.

Du côté de Eiffage, cela vise à diversifier le portefeuille de concessions. Le groupe a plusieurs participations dans des infrastructures  de transport en Europe.

Pour la finalisation de cet accord, il faut la consultation des instances représentatives du personnel d’ATB, à celle de la direction générale de l’aviation civile (DGAC) et du gouvernement, rappelle Casil Europe. L’accord dépend également de la décision du conseil d’état.

Rappelant ainsi que l’état conteste l’annulation de la privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, décision de la cour administrative d’appel à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *