Air Algérie: Une grève illégale qui cause beaucoup de préjudices

La compagnie aérienne Air Algérie fait face à une situation très contraignante depuis quelques jours. Le personnel navigant commercial (PNC) a décidé d’entamer une grève surprise, sans préavis, ce qui est illégale devant la loi.

La justice a ordonner de cesser ce mouvement de grève, une décision de justice rendue par le tribunal de Dar El Beida (Alger), qui entrave l’activité de l’entreprise.

La compagnie aérienne a déclaré l’annulation de 40% de son programme de vols, tout en mettant en place des avions de plus grande capacité pour le réacheminement d’un maximum de passagers, afin de faire face à cette annulation.

Il a été déclaré par l’huissier de justice que “les procédures légales prévues en la matière” seront appliquées aux grévistes.

Le PNC revendique, à travers cette grève illégale, la question des salaires. Objet de négociation depuis 2017, entre la direction d’Air Algérie et l’ensemble des partenaires sociaux (dont le SNPNCA).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *