Refus d'embarquement chez TWIN JET

TWIN JET peut faire face à plusieurs perturbations de vols, telles que le Refus d'embarquement. Selon la Réglementation Européenne, le refus d'embarquement est une entrave aux droits des passagers.

Ce règlement prévoit les règles communes que toute compagnie doit respecter. Il protège les droits des voyageurs dans le cas d'un vol au sein de l'union européenne (départ ou atterrissage) avec une compagnie aérienne européenne ou un vol au départ d'Europe avec une compagnie non européenne.

 

Connaître ses droits

La compagnie pourra avoir un problème technique ou faire face à une surréservation, ce qui l'amène à refuser l'embarquement à certains voyageurs. Cette situation est contraignante et embarrassante mais la compagnie doit réfléchir à d'autres solutions avant d'arriver au refus d'embarquement

Refuser l'embarquement doit figurer en dernier sur la liste des solutions de la compagnie. Eventuellement, la compagnie pourrait:

  • Surclasser ses passagers, en cherchant des places disponibles dans une classe supérieure.
  • Chercher des volontaires qui acceptent de renoncer à leurs réservations en échanges de certains services: surclassement sur autre vol, billet d'avion gratuit, versement d'une somme d'argent,...

Pour le bon déroulement de ses opérations, la compagnie pourra refuser l'embarquement si aucune solution ne s'avère efficace. En vertu du Règlement européen, elle doit procurer une assistance, accepter le choix du remboursement des ses passagers et respecter le système de compensation.

1- Obligation de la prise en charge

En vertu du Règlement, les passagers bénéficient d'une assistance de la part de la compagnie. La prise en charge dépend de la durée d'attente  à l'aéroport.

Des repas et des boissons ainsi que la possibilité de deux communications gratuites sont proposés pour des retards de :2h (vols de jusqu'à 1500km), 3h (vols entre 1500km et 3500km) et 4 (vols plus de 3500km).

Que faire si la compagnie reporte le vol au lendemain?

Vous avez le droit à un hébergement (hôtel ou autre) offert par la compagnie, si le vol est reporté au lendemain, en plus de la prise en compte du transport aller/retour de l’aéroport jusqu’au lieu d’hébergement.

La compagnie doit rembourser les frais engagés par les passagers lors de l'attente à l'aéroport si elle n'est pas en mesure d'apporter une assistance. Les passagers doivent demander une confirmation écrite par la compagnie qui s'engage à rembourser les frais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *