Un Non-lieu pour Airbus et Air France pour le Crash de Rio-Paris

Une décision qui “insulte la mémoire des victimes”, voila comment considèrent les proches des victimes du crash de Rio-Paris en 2009, la décision des juges d’instructions chargés de l’enquête.

Un non-lieu générale est prononcé pour le constructeur Airbus et Air France…une décision qui apparait 10 ans après le crash du vol AF447, qui a fait 228 morts. La principale association de proches de victimes a annoncé à l’AFP son intention de faire appel

Airbus et Air France avaient été mises en examen en 2011 pour « homicides involontaires ». Le parquet de Paris avait ordonné le 12 juillet un non-lieu pour le constructeur et de renvoyer Air France devant le tribunal correctionnel, notamment pour “une négligence et une imprudence”, tout en estimant que la compagnie aérienne n’avait pas suffisamment formé ses pilotes sur la procédure à adopter en cas d’anomalies liées aux sondes qui permettent de contrôler la vitesse de l’appareil, après plusieurs incidents du même genre au cours des mois précédents.

Cela-dit, dans l’ordonnance signée le 29 aout, dont l’AFP a eu connaissance, il est déclaré un non-lieu pour Airbus et Air France, estimant que « cet accident s’explique manifestement par une conjonction d’éléments qui ne s’était jamais produite, et qui a donc mis en évidence des dangers qui n’avaient pu être perçus avant cet accident ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *