Air France: Une aide du Sénat pour le renouvellement de la flotte

La compagnie aérienne Air France maintient toujours son plan de renouvellement de flotte, malgré la situation critique qui touche tout le secteur aérien.

En dépit de la pandémie et la situation financière difficile, la compagnie aérienne respecte son programme de réception des avions: 3 Airbus A350 et 1 Boeing 787 sont arrivés cette année, avec au programme aussi 7 A350-900 et 6 A220 prévus en 2021 (avions moyen-courrier).

L’acquisition de ces appareils (long et moyen-courrier) s’inscrit dans la démarche de développement durable de la compagnie aérienne. « Nous avons déjà réduit de 20% nos émissions par passager/km et avons l’ambition de les réduire de 50% à horizon 2030 », a annoncé le directeur du développement durable et des nouvelles mobilités du transporteur aérien.

Avant cette pandémie, la directrice d’Air France, Anne Rigail, avait annoncé le projet de compenser les émissions de CO2 des vols intérieurs (près de 500), à partir de l’année 2020, par le :

  • le financement de projets de plantations d’arbres
  • la protection des forêts,
  • la transition énergétique
  • la sauvegarde de la biodiversité

La compagnie française avait programmé également la suppression de tous les plastiques à usage unique à bord.

Pour le projet d’acquisition d’avions “moins polluants”, le Sénat propose une aide pour les compagnies aériennes, notamment Air France. Il s’agit d’un mécanisme de suramortissement sur l’achat d’avions émettant 15% de CO2 en moins, pour les compagnies aériennes installées en France. Grâce à ce mécanisme, des compagnies aériennes pourront « avoir cette mutation environnementale » vers des appareils plus propres.

Pour les sociétés et le revenu des personnes physiques (IRPP), le Sénat propose une déduction fiscale de 40% sur l’impôt pour l’utilisation des biocarburants aéronautiques par les compagnies aériennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code